HISTOIRES TISSÉES DANS  LA TEXTURE DU TEMPS

du temps réel, du temps restant
du temps d’avant

     Je fais appel à différents procédés et techniques : peinture, collage, graphisme, écritures et matériaux divers. En outre, je travaille sur des supports de bois brut dont j’exploite les reliefs et les textures. Les nervures m’indiquent des tracés, des vecteurs parmi lesquels je fais des choix et que je vais conserver par la suite comme base de ma composition. J’utilise aussi de la colle chaude pour créer des personnages ainsi que d’autres reliefs tels des cloisonnements, des structures, des écritures. Mon tableau prend parfois la forme de multiples, d’assemblages; il peut avoir l’ampleur de la murale ou du tableau moyen et même du petit format, voire la miniature.
     Dans la présente série il s’agit d’assemblages ainsi que d’une suite de séquences d’un format constant pour la hauteur et pour la largeur. Ce choix de la persistance du carré est relié à la symbolique de cette forme; le carré étant un symbole cosmique, il est l’emblème du « monde et de la nature » *. (Grand dictionnaire des symboles et des mythes, ed. Marabout, 1997, Belgique)
     Depuis deux décennies, ma création est un long récit, une suite de séquences qui s’enchaînent les unes aux autres et constituent une trame narrative d’évènements virtuels. J’y porte un regard critique sur la condition humaine actuelle, sur sa quête de sens apparente et sur ses agissements. L’être humain y est senti non pas comme un sujet mais comme un motif qui se répète, qui se perpétue.
       Des personnages statiques qui attendent, des déserteurs qui s’enfuient, des êtres affairés, sans substance, des anonymes qui défilent et d’autres qui sont précipités dans l’apesanteur. Des paroles qui se perdent… Parfois une menace, un piège, un engrenage, parfois un message, un messager. Parfois la solidarité. Et parfois le décompte à travers les strates verticales du temps, vibrations de l’univers.

le conte ou le décompte
conte environnemental du temps réel
ou décompte du temps restant